Leçon de sagesse

Je ne peux pas dire que nos parents étaient pauvres, non, parce que nous avons toujours eu suffisamment à manger et nous n’avons manqué de rien de vital; je ne peux pas non plus dire qu’ils étaient riches, non, le salaire de mon père n’était pas suffisant pour accumuler fortune ! Et pourtant, ils nous ont transmis des valeurs essentielles. Par exemple, eux qui ont calculé tous leurs petits sous pour « nouer les deux bouts », ont tout de même réussi à vivre sans dettes. Nous n’avions pas de voiture lorsque j’étais enfant, ni de télévision… maman avait une machine à laver le linge ce qui lui était bien plus utile qu’une voiture ou une télé… Mais quand papa a eu assez d’argent il a acheté une voiture et quelques temps plus tard une télé et pas n’importe laquelle ! Une télé couleur ! C’étaient les premiers modèles sur le marché et il voulait, d’une part, offrir à sa famille le meilleur et, d’autre part, il fallait que ça dure longtemps…. Pourtant il nous a appris qu’il ne fallait pas s’attacher au matériel ! Leçon de sagesse ! Eux qui ne gaspillaient rien, faisaient la différence entre avoir quelque chose… en profiter… et s’identifier à ce quelque chose ! Papa nous disait que tout cela pouvait être utile ou plaisant certes, mais qu’en aucun cas ça ne changerait quelque chose au plus profond de nous. Il nous a appris à respecter le matériel, mais pas à le déifier ! Leçon de sagesse!
Nous en avons reçues tant et tant, comme ça, des leçons de sagesse, tout naturellement… sans grande théorie, en toute simplicité… à travers les petites choses du quotidien. Il nous disait l’importance que cela représentait à ses yeux que de pouvoir honorer ses factures, ne pas avoir de dettes. Il nous partageait son bonheur d’avoir enfin de quoi faire une surprise à ceux qu’il aimait tant ! Il était heureux et n’avait jamais l’impression de manquer de quoi que ça soit, quand bien même il aurait peut-être souhaité le posséder… ou surtout pouvoir simplifier la vie de sa douce et bien-aimée, notre maman ! Il ne regardait pas à la dépense lorsqu’il s’agissait d’acquérir ce qu’il pensait être un « plus » pour elle. Nos parents n’achetaient pas pour acheter… comme nous le faisons tous de temps en temps… et pourtant ils n’étaient pas pingres ! J’ai rarement rencontré des gens aussi généreux qu’eux ! Prêts à partager l’essentiel qu’ils possédaient et non pas seulement le superflu comme c’est souvent le cas ! Ils avaient, l’un comme l’autre, « le coeur sur la main » et « le sourire au coeur ! »

Aujourd’hui je mesure toute l’ampleur de ce qui nous fut transmis, de toutes ces « leçons de sagesse. » Je ne peux les nommer autrement, tant elles sonnent juste au fond de mon coeur.
Partager à travers ce blog les richesses reçues, c’est un peu continuer à distribuer ce qu’ils ont semé… Nous ne voyons le résultat qu’au moment de la récolte !!!

Haut de page