Un bonheur simple

Les Anciens nous quittaient laissant place à la nouvelle génération… selon les lois de la Vie! Je crois pouvoir dire sans romancer la vie de mes parents, qu’ils ont connu un bonheur simple. Au-delà des difficultés, des épreuves, de la maladie et de la tâche qui étaient les leurs, ils ont su se préserver. Ils se satisfaisaient de ce qu’ils avaient, ils n’enviaient personne. Ils ne se disaient pas que l’herbe est peut-être plus verte dans le champ du voisin, non, ils poursuivaient leur cheminement, en accord avec le plus profond de leur coeur. En cela ils ont forcément fait tout juste! Il ont su faire de chaque instant un moment de simplicité, de vérité et de force. Ils se sont réjouis à chaque épreuve dépassée, ils se sont épaulés tout au long de leur long chemin en commun. Ils ont cru l’un à l’autre, ils avaient une confiance absolue l’un en l’autre, ils pouvaient compter en tout point sur l’appui de leur conjoint. Au quotidien, tout cela compte énormément et ajoute au poids dans la balance du bonheur!
Ils étaient cohérents, et s’arrangeaient toujours pour célébrer les beautés de la vie simple. Ils n’ont effectué qu’un seul grand voyage dans leur vie: Jérusalem! Ce voyage les a nourri pour le reste de leur vie, ils en furent comblés et satisfaits! Ils ont vécu simplement ce qui est dit dans la Bible ou le Coran: « Si un seul de vos besoins est satisfait, tous le sont, Dieu pourvoit à tout. »
C’est durant leur retraite qu’ils ont profité d’arpenter montagnes et pâturages. Quand bien même nous profitions en famille des pique-niques dominicaux, ils étaient là pour tous leurs enfants, petits-enfants et arrières-petits-enfant ensuite… ces moments les remplissaient de bonheur certes, tout comme nous tous. Mais les moments où ils partaient seuls, juste pour leur bonheur à eux, nous comblaient tout autant de joie, nous autres leurs enfants! Les voir vivre si amoureusement chaque instant, les écouter raconter leurs aventures et parfois mésaventures était aussi un bonheur simple qu’ils nous partageaient. Ils ont su faire de leur vie un oasis de paix au fond de leur coeur. Et je suis certaine que c’est cela qui leur a donné une vieillesse si sereine et calme, contents de tout.
Le bonheur est quelque chose de simple, qui n’attend qu’à être pris et vécu par chacun au quotidien. Chaque étape de la Vie contient son lot de bonheur, la responsabilité de tout individu de le cueillir et le faire fleurir ou de l’ignorer et le laisser faner! Ils étaient jardiniers dans l’âme, cultivateurs… ils n’ont donc pas hésité à prendre soin des graines de bonheur servies par la vie et d’en faire des parterres d’émerveillement et de grandissement simples! Ils nous ont appris qu’il n’y a pas de limite au bonheur simple jusqu’au dernier souffle!

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *