Les mots tendres

Alors que nous étions enfants, je ne me souviens pas d’avoir entendu nos parents s’appeler par un nom « tendre » particulier comme nous le faisons presque tous aujourd’hui. Chéri(e), chou, mon amour ou tout autre… non, ils s’appelaient « papa » ou « maman » mais dans ces mots-là il y avait toute la tendresse et le respect qu’ils se portaient. Dans la profondeur de leurs regards il y avait plus de douceur que dans les mots tendres qu’ils auraient pu se dire !
Les mots tendres que nous disait maman paraissaient banals, mais quand elle nous disait par exemple: « Viens ma petite fille » alors que nous avions besoin d’un câlin, d’un réconfort, d’une présence, de son attention… nous savions que c’était sa façon de nous dire combien elle nous aimait, combien elle était attentive et bienveillante ! Les quelques minutes passées dans ses bras ou sur ses genoux nous remplissaient bien plus que de simples mot tendres ! Je ne crois pas avoir manqué de marques de tendresse de la part de nos parents, non, je dirais aujourd’hui que nous avons reçu, simplement, le contenu d’un cadeau magnifique, qui n’était pas emballé dans un papier ! N’est-ce pas le plus important, le contenu ? Et un cadeau n’a-t-il valeur qu’en fonction de son emballage ? Non… La valeur d’un cadeau est celle qu’on lui accorde, et ce que nous ont appris nos parents à travers cette simplicité est que la sincérité d’un geste en dit plus qu’un mot dit par habitude, ou par politesse pour ne pas blesser alors que l’intention n’y est pas forcément !

Haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *